Paulette Fouillet, c'è una stella in più in cielo

Udine, 27 luglio 2015. Se n'è andata sabato scorso Paulette Fouillett, 65 anni soltanto, compiuti il 30 giugno. Paulette è stata persona squisita, grandissimo maestro di judo ed ai tempi in cui il judo femminile si è affacciato sulla scena mondiale, Paulette è stata una fra le protagoniste più straordinarie di quell'epoca fantastica. Al primo campionato del mondo che la storia del judo femminile abbia registrato, New York 1980, quello per intenderci che vide Margherita De Cal vincere l'oro, Paulette fu seconda alle sue spalle. Ma in quello stesso mondiale la Fouillet si mise al collo anche l'argento nell'Open, sconfitta da Ingrid Berghmans, altra grandissima regina del judo femminile. Paulette vinse anche tre titoli europei, tre volte seconda, due terza, ma poco conta oggi, che non è più lei a raccontarcelo.
Il ricordo di Emmeric Le Person
Il y a des soirées qui vous marquent plus que d’autres. S’en est une. Une grande dame du judo mondial s’en est allée. Cette éternelle empêcheuse de tourner en rond qui avait la parole juste et affutée comme un ippon. Que ça soit pour une heure ou pour des années elle marque…pardon elle a marqué…tous ceux qui l’ont croisée. Son absence est comme un abime maintenant . Mais qu’on se rassure, son esprit sera toujours là présent pour ceux qui l’aimaient. Personnellement nos conversations seront toujours des pépites . On n’a pas le droit de rater sa vie de judoka quand on eu la chance de la côtoyer . Tel un phare, elle rayonnait autour d’elle. J’aimais tellement sa vision du judo féminin en particulier. Elle a ouvert la voie en compétition. Elle s’est démenée sans compter pour les judokas à la FFJDA quand elle était responsable du suivi scolaire des athlètes.
Elle avait reçu cette année son 8ième DAN au Kigami Biraki à Paris. J’y étais. A son image, le protocole est parti en sucette pour finir en un joyeux, rafraîchissant et spontanné hommage de tous ceux qui avaient fait le déplacement rien que pour elle.
Teddy RINER était parmi eux.
Elle l’avait choisi comme parrain. A la fin de la cérémonie elle a offert sa ceinture de 7ième Dan en lui disant: "Teddy je te donne ma 7ième Dan car c’est ton prochain objectif. La 6ième tu l’as déjà par ta carrière, mais là, ça sera le signe que tu te seras impliqué dans le judo par les valeurs que tu portes en toi et que tu transmettras".
Elle était comme ça Paulette, exceptionnelle, percutante, rayonnante et généreuse.
Je voulais finir ce cri du coeur par ces quelques photos qui pour moi illustre un peu la dimension de cette femme hors-du-commun.
Adieu senseï…
Emmeric LE PERSON

Nessun commento ancora

Lascia un commento

E' necessario essere Accesso effettuato per pubblicare un commento